TSWYSEN - Voyages organisés en français aux environs de Putre, Arica, Codpa et le lac Chungarà.

TSWYSEN - Voyage organisé sur les hauts plateaux andins du Grand Nord du Chili proches de la frontière de la Bolivie.

Aperçu du programme. Ce circuit propose la découverte d'une des plus belles régions du Chili, celle de l'extrême Nord, immense et grandiose. Elle présente en outre une très grande variété climatique et géographique.

D'un côté, les hauts plateaux andins, le fameux altiplano, aux nombreux petits villages d'origine précolombienne, aux paysages tout simplement époustouflants, dotés d'une faune et d'une flore aussi riche que surprenante.

De l'autre, en contraste extraordinaire, le littoral et l'immense plaine désertique de la pampa. Il s'agit d'une zone méconnue encore peu fréquentée par le tourisme international, idéale pour les amoureux de la nature en général et des Andes en particulier.



Jour 01. Vol de Santiago à Arica et la vallée d'Azapa. Transfert depuis le centre de Santiago vers l'aéroport de la capitale. Envol vers Arica en début de matinée. Arrivée à l'aéroport d'Arica. Accueil et transfert à l'hôtel. Déjeuner. Durant l'après-midi, excursion à la vallée d'Azapa, une vallée agricole et fertile, réputée au Chili pour ses excellentes olives. Elle possède aussi de nombreux géoglyphes d'influence incaïque et préincaïque, ces derniers datant de la période Tiwanaku, vieille de plus de 600 ans.

Le volcan Parinacota, le lac Chungará, le Salar de  Surire et quelques autres photographies de l'extrême nord du Chili.


Visite de l'intéressant petit musée archéologique à San Miguel de Azapa, retraçant l'histoire de la zone, depuis les premiers chasseurs, pêcheurs et cueilleurs de la culture Chinchorro, dont les momies sont réputées pour être les plus anciennes au monde. Retour vers Arica. Petite promenade sur le Morro, rocher qui domine toute la cité et qui est d'une grande importance historique pour le Chili. En effet, il fut pris d'assaut par les troupes chiliennes durant la guerre du Pacifique le 7 juin 1880. Le résultat de la bataille détermina les frontières actuelles du pays. Avant de revenir à l'hôtel, une brève visite du centre ville en passant par l'ancienne gare de la ligne ferroviaire menant à La Paz en Bolivie, les bureaux de la Douane et la Cathédrale de San Marcos ; ces deux derniers bâtiments ont été construits par les ateliers Eiffel à la fin du XIXème siècle. Dîner et logement à Arica.

Jour 02. La vallée de LLuta, Socorama et Putre. Petit déjeuner. La journée commence en remontant la vallée de LLuta avec un premier petit arrêt au village de Poconchile, lui aussi d'origine préincaïque. Un peu plus loin et plus haut en altitude apparaissent ensuite les premiers cactus candélabres (Browningia candelaris) dont certains peuvent atteindre plusieurs mètres de hauteur. Toujours plus en hauteur, les ruines du Pukara de Copaquilla, une ancienne forteresse qui date du XIIème siècle avec une vue très impressionnante sur les environs. Déjeuner dans un petit relais de routier à Zapahuira. Un petit détour par le village de Socorama, d'origine précolombienne bien sûr, et dont les toits traditionnels en chaume ont malheureusement été remplacés par du zinc. Il est aussi réputé pour sa production d'origan bio-organique. Arrivée à Putre. Durant l'après-midi, temps libre pour parcourir le village et s'acclimater aux 3.500 mètres d'altitude. De magnifiques portiques en pierres taillées -malheureusement souvent à l'abandon- rappellent l'importance qu'eut ce village pour les espagnols à l'apogée de la mythique mine d'argent de Potosí en Bolivie. Dîner et logement à Putre.

Jour 03. Parinacota, le Parc National Lauca et le lac Chungará. Petit déjeuner. Aujourd'hui, une belle journée d'excursion dans le Parc National Lauca qui débute quelques kilomètres après la sortie du village de Putre, là où se trouve le secteur Las Cuevas. Une première petite balade pour nous acclimater à l'altitude et au froid matinal, afin de découvrir un rongeur assez mignon : la viscache (Lagidium viscacia), un sympathique mélange de marmotte, lapin et écureuil tout à la fois. Ensuite, plus loin sur la route, le bofedal de Parinacota, une grande et verte prairie où se retrouve une abondante faune typique des hauts plateaux andins, entre autres : des camélidés, des lamas (Lama glama), vigognes (Vicugna vicugna), alpagas (Lama glama), renards (Dusicyon culpaeus), un grand nombre d'oiseaux, des flamants du Chili surnommés parinas (Phoenicopterus chilensis), des autruches d'Amérique du Sud appelées aussi nandous ou suris (Rhea americana), des foulques géantes (Fulica gigantea), des ouettes des Andes (guallatas, Choephaga melanoptera), des canards d'eau douce, des sarcelles mouchetées de la Puna (pato jergón, Anas flavirostris oxyptera), et bien d'autres encore.

Visite du village de Parinacota, situé sur l'ancienne route reliant Arica à Potosí. Le village possède une magnifique église datant du XVIIIème siècle et déclarée Monument National. La route longe ensuite les lagunas Cotacotani, un ensemble de lacs interconnectés aux couleurs émeraude qui descendent jusqu'au bofedal de Parinacota par infiltrations souterraines. Poursuite du circuit jusqu'au lac Chungará, un des plus élevés de la planète avec ses 4.570 mètres d'altitude. Une magnifique vue panoramique permet d'admirer le lac vert émeraude ainsi que les deux volcans Payachatas composés du volcan Parinacota et de son frère jumeau, le Pomerape, qui le dominent. Durant la journée, de nombreux arrêts et petites balades permettent de découvrir la flore et la faune de l'altiplano andin. Piquenique. Si les conditions le permettent encore, un dernier petit détour aux thermes de Jurassi avant de terminer la journée. Dîner et logement à Putre.

Jour 04. La zone de la Triple Frontière. Petit déjeuner. Magnifique excursion d'une journée complète dans la zone la plus septentrionale du Chili, celle de la triple frontière, au contact du Pérou et de la Bolivie, deux autres pays d'Amérique du Sud. Le départ se fait en empruntant la route internationale qui mène à La Paz. Un arrêt au coeur même du canyon de la Quebrada Allane qui est exploitée pour la bentonite, une espèce d'argile formée par le vieillissement de cendres volcaniques et qui dans l'eau peut gonfler jusqu'à vingt fois son volume initial et absorber plus de six fois son poids en eau, un exploit !. Tout au loin, à quelques kilomètres à peine du Pérou, le volcan Tacora sur les versants duquel se trouvait la soufrière Aguas Calientes, exploitée par le passé. À noter que le Chemin de Fer de Tacora FdT constituait lui le train le plus élevé au monde, unissant la soufrière à la gare de Villa Industrial, sur un tronçon de 25 kilomètres. Piquenique sur les hauts plateaux, entourés par une immensité majestueuse. Le retour vers Putre se fait en suivant cette fois une piste parallèle à la frontière bolivienne. Durant l'après-midi, de très jolis paysages andins aux couleurs merveilleuses et époustouflantes. Dîner et logement à Putre.

Jour 05. La Réserve Nationale Las Vicuñas et le désert de sel de Surire. Petit déjeuner. Une nouvelle journée d'excursion pour se rendre dans la Réserve Nationale Las Vicuñas et au salar de Surire. Une première halte dans le village de Guallatire situé au pied du volcan du même nom et dont les fumerolles rappellent à tout moment qu'il est encore bien actif. Une très jolie petite église du XVIIème siècle retrouve ses fidèles lors de la Saint Jean, en juin, et lors de l'Immaculée Conception, en septembre. Sur les hauts plateaux, deux plantes caractéristiques de la végétation de cette zone: la queñoa (Polylepis tarapacana), un des arbustes qui résiste le mieux à l'altitude, et la llareta (Azorella compacta), une plante à haut pouvoir calorifique et de très lente croissance. Piquenique quelque part au bord du Salar de Surire pour l'admirer en toute sa splendeur. Durant l'après-midi, la route continue en contournant la périphérie du Salar de Surire dont on exploite le borax de sodium. C'est ce sel cristallin blanc utilisé notamment dans la fabrication des savons, de la porcelaine et d'insecticides, qui donne son aspect blanchâtre à ce désert d'altitude. Retour, dîner et logement à Putre.

Jour 06. La route de la précordillère, Belén et Codpa. Petit déjeuner. Descente progressive vers l'Océan Pacifique par une belle route, impressionnante et peu connue, celle de la précordillère, en traversant plusieurs petits villages fondés par les conquérants espagnols durant l'époque de la Colonie et situés sur l'ancienne route entre Arica et Potosí. Avec un peu de chance durant la journée, il est possible d'apercevoir des cerfs andins, appelés ici taruca (Hippocamelus antisensis), vivant entre 2.000 et 4.000 mètres d'altitude. Belén, fondé en 1625 a la particularité de posséder deux églises. Un évènement important des hauts plateaux est la fête de son patron, Saint Santiago, le 25 juillet. Tignamar est un autre petit hameau reconstruit après la grande crue de 1959. En fonction de l'heure, éventuelle balade jusqu'aux bains thermaux de Chitune. La route passe encore par Guañacagua, un autre petit village, avant d'arriver à Codpa, une petite oasis aux nombreux fruits tropicaux, citons notamment les goyaves, les coings, les figues de barbarie et autres agrumes. Il fut un important centre missionnaire lors de l'époque coloniale, avec son église Saint Martin de Tours. Dîner et logement à Codpa.

Jour 07. L'océan Pacifique et vol retour depuis Arica. Petit déjeuner. Retour progressif vers Arica en empruntant la route panaméricaine et en faisant un petit détour jusqu'à l'Océan Pacifique, en passant par la crique de pêcheurs Caleta Vitor dont la plage était gardée par la Marine chilienne il y a peu encore, pour des raisons stratégiques et pour éviter le débarquement de troupes ennemies. Piquenique au bord du Pacifique. Envol vers Santiago durant l'après-midi. Arrivée à Santiago en soirée. Accueil à l'aéroport et transfert au centre ville. Fin des services.


Extensions possibles. Il est parfaitement possible de prolonger ce circuit, soit en le combinant avec un de nos autres programmes de voyages au Chili au départ de Santiago, soit de descendre progressivement vers le sud à partir d'Arica ou de Codpa en découvrant le désert côtier, les oasis de la pampa ou bien les salpêtrières abandonnées du siècle passé.

Séjours organisés en petits groupes et en français sur les hauts plateaux du Grand Nord du Chili.